mardi 6 septembre 2016

Plan d’action et de travail 2016-2017 du RSHCQ

Parmi l'ensemble des questions et enjeux touchant les sciences humaines au collégial, voici lesquels le RSHCQ suivra de près en 2016-2017, conformément aux propositions et échanges de juin dernier, à Sherbrooke, et également à la suite de la première rencontre du nouveau CA, au cours des vacances d'été.

Un enjeu de taille : la refonte de programme par le Ministère

(1) Lors de l'assemblée générale de juin dernier, un comité de travail a été créé : ses membres sont Claire Denis (sociologie, Cégep de Sherbrooke), Michel Huot (sociologie, Cégep Beauce-Appalaches), Chantal Lagacé (sociologie, Cégep Montmorency), Isa Vekeman-Julien (sociologie, Cégep Limoilou).

Le comité compte produire cet automne un questionnaire visant à permettre aux professeurs de partager leurs observations, commentaires et critiques, à l’égard du programme de Sciences humaines.

À l’hiver 2017, l’enquête serait lancée sur le web.
Les données recueillies permettront ainsi de dégager les lignes de force du programme, ses faiblesses, les correctifs à apporter, la nature des changements à effectuer, etc. du point de vue de ses professeurs. Autrement dit, à titre de porteurs du programme, souhaitons-nous une réforme mineure ou majeure de notre programme ? Selon quels objectifs ?
Les résultats de nos réflexions pourront d’abord nourrir les échanges entre professeurs dans chacun des cégeps, puis aider à définir les orientations et attentes du RSHCQ, au terme de l’année scolaire 2016-2017, à l’égard du futur programme de Sciences humaines.
De cette façon, le RSHCQ sera en mesure de porter haut et fort la voix du réseau des enseignants en sciences humaines auprès du Ministère et des directions des cégeps.
(2) Déjà, cet automne, l’équipe du RSHCQ compte entreprendre des démarches afin de rencontrer les responsables de la refonte de programme au sein du Ministère et leur faire part de l’enquête que nous allons entreprendre et de l’importance d’être à l’écoute de ceux et celles qui, chaque jour, sont au cœur des sciences humaines : ses professeurs.
(3) Enfin, le RSHCQ compte mettre en place un mécanisme de suivi en ligne de la refonte ministérielle du programme. Par exemple, des documents publics et des infos utiles y seraient déposés et seuls les membres du RSHCQ y auraient accès.
Autres dossiers et enjeux à suivre
(4) Nous allons poursuivre le travail d’enquête lancée l’année dernière en ce qui concerne l’enseignement du cours Méthodes quantitatives en Sciences humaines.
(5) Le RSHCQ compte poursuivre ses réflexions et échanges quant à des activités pouvant permettre à notre programme et ses étudiants d’être mieux connu et surtout reconnu, à la fois dans nos cégeps et auprès des médias et de l’opinion publique en général.
(6) Bien sûr, beaucoup de nos énergies seront consacrées à la préparation du prochain colloque des sciences humaines, au printemps 2017. Fort du succès et de la participation au colloque de Sherbrooke, nous allons de nouveau privilégier une formule sur deux jours, en offrant cette fois davantage de choix d’ateliers, qui seraient offerts par davantage de professeurs, spécialistes ou chercheurs en sciences humaines, touchant l’enseignement, la pédagogie, la pratique, les aspects multidisciplinaires, etc. Un appel de conférences et ateliers sera lancé plus tard cet automne.
Quant aux dates du prochain colloque, elles seront communiquées très prochainement, en prenant soin, dans la mesure du possible, de ne pas tenir une activité au même moment que les associations disciplinaires en sciences humaines.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire