mercredi 31 août 2011

Des mesures adaptées inadaptées...


Comme enseignant, j'en suis déjà à ma deuxième semaine de cours. J'ai 165 étudiants dans 5 classes. Le mardi, je dois me déplacer pour donner mon cours dans une autre ville. Je n'ai encore aucune idée des élèves en difficulté qui fréquentent mes classes. Je recevrai d'ici quelques semaines un dossier confidentiel qui identifiera les étudiants qui ont réclamé des mesures adaptées. À mes yeux, c'est trop peu, trop tard.

De plus, je me sens totalement démuni devant ces étudiants. Par le passé, quelques uns ont fondu en larmes devant moi. D'autres m'ont envoyé carrément ch... Je ne sais pas quoi faire. 

D'ailleurs, depuis quelques années, les « clientèles émergentes » (DES - 6, mesures adaptées, ...) sont en croissance et le programme des sciences humaines en accueille une grande proportion. Je ne suis pas sûr qu'on est bien équipé pour les recevoir. Il faut réfléchir sérieusement à cette clientèle et prendre les décisions éclairées.

À lire ce matin dans cyberpresse, une réflexion de la FECQ sur les élèves en difficulté:

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201108/30/01-4430263-eleves-en-difficulte-au-cegep-dix-fois-plus-de-cas-en-cinq-ans.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire