dimanche 21 août 2011

Y aura-t-il résurgence du mouvement étudiant ?

Les collégiens descendront-ils dans la rue en grand nombre? Après le printemps arabe, l'été israélien et les émeutes de Londres, les jeunes d'ici seront-ils suffisamment organisés, avec leur Facebook et leur Twitter, pour mobiliser une jeunesse atomisée, distillée dans un individualisme presque maladif? Prendront-ils le goût de l'action sociale et de l'engagement ?

En tout cas, les fédérations étudiantes cherchent à mobiliser contre les hausses des frais de scolarité :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2011/08/21/001-campagne-etudiants-droits-scolarite.shtml

 Ils n'ont pas tort. Il y a beaucoup de politique et d'idéologie conservatrice dans la décision de hausser les frais de scolarité. Le gouvernement Charest prend des décisions qui favorisent généralement les mieux nantis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire