dimanche 25 septembre 2011

L'augmentation des frais de scolarité fermera la porte de l'enseignement supérieur aux plus défavorisés...

Le Comité consultatif sur l'accessibilité financière aux études (CCAFE) se dit inquiet par les augmentations successives des frais de scolarité prévues pour les prochaines années. Il prévoit que ces hausses «pourraient dissuader jusqu'à 7000 personnes d'entreprendre des études universitaires, soit 2,5 % de l'effectif.»

On n'identifie pas qui sera dissuadé de renoncer aux études universitaires. Les moins favorisés? Les classes sociales inférieures? Déjà très difficile pour les individus issus des milieux populaires d'accéder aux études supérieures, ne fût-ce que sur le plan culturel!


À lire:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire