dimanche 30 octobre 2011

C'est lundi; on jase

Cette semaine, j'ai reçu un intéressant courriel du collège Édouard-Montpetit concernant le processus d'évaluation des programmes dans les collèges. Depuis 1993, le Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) exige que chaque collège se dote d’une politique institutionnelle d’évaluation des programmes d’études (PIEP) et qu’il en assure l’application en s'autoévaluant.

Chaque collège s'est donc doté d'une PIEP en tenant compte du cadre de référence soumis par la Commission de l'évaluation de l'enseignement collégial, fondée aussi en 1993. D'ailleurs, la CÉEC évalue et le contenu de la politique des collèges et l'application de cette même politique. La CÉEC a donc ici un statut d'autorité qui veille à ce que le travail d'évaluation dans les collèges soit de qualité.

Voilà pour l'encadrement et les structures.

Le programme des sciences humaines avait fait l'objet d'une première évaluation en 1995-96 par la CÉEC. Cela fait 15 ans. Depuis, les collèges effectuent leur propre auto-évaluation.

Sur le terrain maintenant, comment celà s'opérationnalise-t-il? Qui fait quoi? Lorsque le temps de l'évaluation du programme de sciences humaines arrive, qu'est-ce que ça implique? Est-ce uniquement les coordonnateurs qui sont mobilisés avec quelques réunions ici et là avec les profs? Ou est-ce que cet exercice mobilise réellement l'ensemble du corps professoral?

Comment procédez-vous chez vous? Comment se construit le devis d'évaluation dans votre collège? Bâtissez-vous des questionnaires à administrer aux étudiants? aux profs? Quels outils d'évaluation utilisez-vous? Bien que le processus d'évaluation soit, disons, supervisé par la Direction des Études et ultimement par la CÉEC, sur le terrain, sentez-vous que cette année-là, on se mobilise réellement pour évaluer le programme? 

Et les suites de l'évaluation, lorsqu'il y a des recommendations, comment les met-on en oeuvre? Je suis à peu près certain que cela ne se fait pas toujours dans la joie et qu'il y a des frictions de temps en temps. Nous sommes très curieux! Ne serait-il pas possible de partager nos propres expériences? On aimerait avoir vos commentaires...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire