dimanche 30 octobre 2011

L'air du temps : l'immobilisme social

Le Québec arrive à un carrefour. Il ralentit mais ne sait pas dans quelle direction aller. Tournera-t-il à droite, à gauche?  Il ne se branche pas, tergiverse, placote, discute, jase, en parle... Il se cherche, ne se trouve pas, tourne en rond et n'agit pas. Pas de projet rassembleur mobilisateur, pas de goût d'entreprendre de virage. Ou pas le temps? Le temps nous fait courir à en perdre le souffle : garderie, déplacements, travail, argent, argent, argent. Et les plus jeunes, eux, ils sont sur Facebook, atomisés dans leur univers narcissique.

Une chance qu'il y a le Canadien - ou un quelconque produit culturel jetable après usage (Occupation double, et cie) ;). Cynique, le citoyen choisit de demeurer dans le privé, discutant entre amis de collusion, de corruption et autres malaises de la civilisation.

C'est l'air du temps! Plusieurs productions sont parus récemment pour tenter de mettre le doigt sur le bobo et de tracer des «pistes de direction». Pour réfléchir et/ou rafraîchir votre discours, surtout pour tenter de sensibiliser vos étudiants, voici deux productions à voir ou à lire:

À voir bientôt sur un écran, un documentaire :  République : un abécédaire populaire
À lire en attendant, un essai : De quoi le Québec a-t-il besoin?

Bon week-end.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire