vendredi 11 novembre 2011

Plusieurs bons longs métrages qui démontrent que les sciences humaines ont de quoi à dire!

Plusieurs bons longs métrages sont parvenus sur nos écrans récemment : cinéma d'auteur, documentaires... Un cinéma intelligent qui nous fait réfléchir et qui nous sort d'un cinéma d'entertainment, cancer de la pensée humaine. Ces films démontrent à leur manière que la pensée critique et la pensée morale ont plus que jamais leur place dans une société sur le bord de la crise de nerf! Les sciences humaines ont beaucoup à dire sur l'homme, le pouvoir, la société.

Après République : un abécédaire populaire et Laurentie, voici Survivre au progrès et Trou Story, deux documentaires qui dénoncent les mécanismes d'exploitation de la nature, nature humaine incluse.

Dans Survivre au progrès, on réfléchit à l'agression que l'homme pratique sur la nature afin de nourrir la bête qu'est devenue la société de consommation. Les rapports sociaux de production conduisent l'homme à sa perte. En fait, la domination de la nature par l'homme amène aussi la domination de l'homme par l'homme. Comme Marx avait raison! La financiarisation de la planète n'est pas une bonne chose! C'est la concentration du pouvoir dans les mains d'une poignée de personnes à la tête des corporations les plus puissantes. J'utiliserais certainement ce film dans un cours comme illustration à plusieurs concepts de sociologie, de sciences politiques, d'histoire et d'économie!



Dans Trou Story,  Richard Desjardins et Robert Monderie expliquent comment s'est développée l'exploitation minière en Abitibi - et dans le nord de l'Ontario. Le plus choquant dans ce film, ce n'est pas tant les abus des compagnies exploitantes (Tout le monde a lu Germinal!) que l'inertie des gouvernements provinciaux qui se sont toujours écrasés devant la puissance des minières. S'il y a une chose qui doit être re-valorisée dans nos sociétés actuellement, c'est bien le rôle de l'État et sa capacité d'intervention au nom du bien commun! L'idéologie (un autre concept que les étudiants ont de la difficulté à comprendre) de gauche doit être revampée avec un peu de sauce environnementaliste et un peu de saveur collective.



Dans la même veine, il faut consulter Trou story, un site interactif où l'on peut exploiter sa propre mine. Ce site a été mis sur pied par l'ONF en lien avec le documentaire de Richard Desjardins et Robert Monderie. Très pertinent.


Bien utilisée dans un cadre pédagogique sérieux pour illustrer des théories, des schémas de concepts, la production cinématographique demeure un outil très efficace. Replacer le film dans le contexte théorique ne suffit pas cependant. Les étudiants doivent aussi réaliser une production écrite afin de valider s'ils ont bien compris la leçon. C'est en général la partie qu'ils aiment moins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire