dimanche 12 février 2012

À mettre dans votre agenda : une journée d’étude du RSHCQ sera tenue le vendredi 25 mai

Bilan provisoire de la première année d’existence du RSHCQ
À mettre dans votre agenda : une journée d’étude du RSHCQ sera tenue  le vendredi 25 mai

Le Réseau des sciences humaines des collèges du Québec (RSHCQ) est une association volontaire très jeune fondée le 24 mai 2011. Dès sa fondation, le RSHCQ a toujours tenté de poursuivre les objectifs suivants :



  1. Procurer aux membres un lieu de valorisation, de défense et de promotion des sciences humaines dans les cégeps, au ministère et auprès du grand public.
  2. Favoriser et promouvoir, dans le contexte de l'enseignement des sciences humaines dans les collèges, un processus éducatif de qualité.
  3. Faciliter les échanges entre ses membres et servir de liaison.
  4. Assurer une représentation auprès des organismes publics et du grand public.
Pour poursuivre ces objectifs, le premier exécutif de l’association s’est doté d’un plan stratégique en trois points :
  1.  Bâtir une liste d’envoi (mailing-list) de tous les profs enseignant au sein du programme de sciences humaines. Évidemment, cette liste n’est pas complète mais elle est tout de même très volumineuse. De plus, elle touche à presque tous les collèges québécois où le programme de schum est offert. Nous tentons continuellement de la mettre à jour et d’accroître notre présence dans tous les collèges.
  2. Communiquer à partir d’un blogue avec les enseignants. Nous alimentons donc le blogue d’un contenu portant spécifiquement sur le programme comme tel. Nous faisons bien attention de ne pas empiéter sur les contenus disciplinaires pour ne pas nuire aux associations. Nous considérons que cet outil de communication nous donne une excellente vitrine. D’ailleurs, nous avons en moyenne entre 1200 et 1600 visites par mois.
  3. Susciter le dialogue entre enseignants. Vos commentaires et vos billets sont publiés systématiquement. Et nous constatons aujourd’hui une amorce d’échange. Mais notre plein potentiel n’est certainement pas atteint.
Nous considérons que nous avons atteint les trois objectifs que nous nous étions fixés dans notre plan. Nous en sommes à analyser la situation. Deux constats s’imposent à nous.
1)      Nous avons eu jusqu’à maintenant une participation honnête de votre part. Nous recevons des commentaires toutes les semaines. Nous avons des profs qui nous ont soumis des billets forts pertinents d’ailleurs. Mais nous cherchons à faire croître votre participation. Pourquoi? Parce que vous êtes sans l’ombre d’un doute les yeux et les oreilles les plus alertes pour mesurer les forces et les faiblesses du  programme. Et, depuis la parution du blogue, nous avons constaté que le programme de schum n’était pas géré de la même façon d’un collège à l’autre. Nous avons parfois l’impression que nous vivons sur des planètes différentes. Vos commentaires nous surprennent beaucoup en ce sens. On en est venu à la conclusion que la réalité-collège se fragmentait de plus en plus. Nous voulons certainement creuser davantage cette conclusion préliminaire. Est-ce vraiment le cas?
2)      Pour répondre à cette question de façon plus formelle et objective, nous avons décidé d’organiser une journée d’étude. Nous avons choisi la date du vendredi 25 mai, soit exactement un an après la fondation officielle du Réseau. Nous voyons dans l’organisation de cette journée une opportunité extraordinaire d’échanger ensemble sur l’état de notre programme. Nous voudrions développer cette  journée d’étude autour de trois axes de discussions :
1.      Dans votre collège, quels sont vos rapports avec la formation générale?
·         Obtenez-vous une coopération adéquate de la part des disciplines de la formation générale? Vous consultent-elles? Êtes-vous obligé de tenir compte des acquis de la formation générale dans votre épreuve synthèse de programme? Etc.
2.      Dans votre collège, comment organisez-vous les cours transdisciplinaires?
·         Qui donne les cours de Méthodes quantitatives? DIASH est-il chez vous le cours porteur de l’ÉSP? IPMSH est-il donné par une discipline particulière? Voyez-vous réellement toutes les méthodes de recherche durant le cours? Dans quelle séquence présentez-vous les cours transdisciplinaires dans les grilles horaires? Etc.
3.      Comment sont déployés vos cours complémentaires dans vos collèges?
·         Les disciplines des sciences humaines offrent-elles des cours complémentaires? Les étudiants de sciences humaines ont-ils le droit de suivre des cours complémentaires issus des sciences humaines? Les cours complémentaires ont-ils vraiment leur place dans le programme de sciences humaines, compte tenu du fait qu’il s’agit d’un programme déjà passablement éclaté? Etc.
La logistique de cette journée d’étude est encore à bâtir. Nous avons pensé la tenir dans la région de Montréal. Y a-t-il un collège volontaire pour offrir gratuitement ses locaux? Comme nous n’avons pas encore de membres en bonne et due forme, nos finances sont à zéro. Notre trésorier administre 0 cenne! Il n’a pas encore fait d’erreur de calcul ;) Sérieusement, nous tiendrons aussi durant cette journée notre assemblée générale. Il sera temps de voir comment bâtir un membership avec une cotisation raisonnable. Nous en profiterons aussi pour faire le point sur les relations que nous voulons entretenir avec les associations disciplinaires. Ensemble, nous serons plus fort que chacun de son côté.
Nous vous reviendrons rapidement avec une invitation formelle et un plan détaillé de la rencontre.
Entretemps, faites-nous part de vos préoccupations. N’hésitez pas à nous proposer des sujets de discussion. Commentez nos billets. N’ayez pas peur de participer. Plus vous participerez, plus nous serons dynamiques. Plus nous aurons la capacité d’agir sur notre programme.
Bien à vous.
Michel Huot, sociologie, CBA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire