jeudi 19 juin 2014

Une année un peu houleuse donne naissance à un projet pour l’an prochain



Les discussions autour de l’intention d’ajouter un cours d’histoire du Québec au niveau collégial ont occupé l’avant-scène des activités du RSHCQ au cours de l’année 2013-2014. Nos énergies y ont été consacrées, ce qui a réduit d’autant notre capacité de nourrir notre blogue. Nous nous en excusons. N’oubliez pas que vous êtes invités à proposer tout texte que vous estimez pertinent à diffuser dans le Réseau.

Au-delà des divergences suscitées par l’ajout d’un cours, qui aurait modifié significativement la formation générale et complémentaire, le problème de fond, c’est-à-dire le constat d’une méconnaissance de la société québécoise sur plusieurs plans, a rencontré un consensus assez large. Ce projet controversé, abandonné suite à la mise en place d’un nouveau gouvernement, a tout de même laissé des traces. Nous vous recommandons de lire le mémoire du Conseil supérieur de l’éducation, déposé dans le cadre des consultations publiques autour de la modification du Règlement du régime des études collégiales (RREC). Le lien suivant vous permettra d’y accéder :http://www.cse.gouv.qc.ca/fichiers/documents/publications/Avis/50-0484.pdf

Un mémoire a également été déposé par le conseil d’administration du RSHCQ. Vous pouvez également le consulter à l’adresse suivante :http://fr.scribd.com/doc/230462556/Memoire-RSHCQ-cours-complementaire-pdf

Vous trouverez dans ces deux mémoires une réflexion sur la formation générale qui fait un peu un état des lieux, à partir de points de vue différents. L’avis du Conseil supérieur place au cœur de son analyse les besoins étudiants, dont celui de disposer d’un peu plus de latitude dans ses choix cours. Pour sa part, le mémoire du RSHCQ pose la question de la place des sciences humaines en formation générale, de même que dans l’ensemble du système collégial québécois.

Ce projet avorté a éveillé le désir d’approfondir la réflexion sur de la formation générale et sur ses rapports avec les sciences humaines. 50 ans après le Rapport Parent, n’y aurait-il pas lieu de se demander si elle est toujours bien adaptée aux exigences du monde actuel? Le conseil d’administration du Réseau souhaite poursuivre l’analyse de la situation, en organisant quelques rencontres régionales pour prendre le pouls des enseignantes et enseignants des sciences humaines autour des questionnements soulevés dans le sillage des événements de cette année. Un projet mieux défini, avec des dates de rencontre, vous sera présenté au début de la session d’automne 2014.

Bonnes vacances!

RSHCQ

Aucun commentaire:

Publier un commentaire