dimanche 9 octobre 2011

Que peut-on « retirer » d’un diplôme en arts et en sciences humaines?

Les sciences humaines, des «sciences molles» qui ne servent à rien! Ce discours ambiant un peu déprimant n'a rien à  voir avec la réalité concrète des sociétés modernes. En fait, les sciences humaines génèrent un très grand nombre d'emplois - même dans des secteurs insoupçonnés.

Dans un article rafraîchissant, Graham Carr, Président de la Fédération canadienne des sciences humaines et doyen de la faculté des études supérieures de l’Université Concordia explique pourquoi les sciences humaines ont un avenir prometteur. 

Parce qu'elles sont :
  • génératrices d'informations, de savoirs;
  • génératrices de méthodes de travail spécifiques;
  • génératrices de discours narratifs originaux.
L'économie du savoir a profondément besoin des sciences humaines. Ainsi, Google s'apprête à embaucher 6000 personnes; de 4 à 5000 des nouveaux employés auront des diplômes de sciences humaines! Carr affirme :
«Nul acteur du secteur des médias numériques ne saurait exister sans la technologie, les sciences ou le génie, mais nul ne saurait réussir sans compter sur des diplômés en littérature, en linguistique, en rédaction-conception, en sociologie ou en communication aptes à produire des contenus narratifs et à situer les nouvelles technologies dans des contextes culturels élargis.»
Les sciences humaines, plus nécessaires que jamais?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire