mardi 9 octobre 2012

On redémarre…

Le Réseau des sciences humaines des collèges  du Québec

On  redémarre…

 
Le RSHCQ entreprend sa deuxième année d’existence. Pour lancer cette nouvelle année, l’exécutif du Réseau souhaite rappeler sa raison d’être et préciser la ligne éditoriale de son blogue. Le principal objectif du Réseau est de valoriser les sciences humaines et de créer un espace de discussion concernant les sciences humaines au sens large et, plus spécifiquement, le programme de Sciences humaines du réseau collégial québécois.  Le besoin de veiller à promouvoir, à défendre et à valoriser les sciences humaines est apparu suite à différents constats. En premier lieu, les participants au comité d’enseignants des sciences humaines lié au MELS ont compris que leur capacité d’influencer les processus décisionnels est extrêmement limitée, dans le cadre de cette structure.  Il ne reste que les instances patronales reliées à la Cap (Commission des affaires pédagogiques) et autres lieux de concertation de la Fédération des cégeps comme interlocuteur possible pour le programme Sciences humaines.   Souhaitons-nous réellement nous en remettre uniquement à ces instances pour déterminer les orientations à prendre concernant les sciences humaines?
 
Plusieurs programmes techniques ont des associations disciplinaires susceptibles de se mobiliser et de se concerter au besoin. En Sciences humaines, actuellement, il existe quelques associations disciplinaires fonctionnelles (économie, histoire, psychologie, sociologie…), mais aucune n’est chargée précisément de veiller à la santé du programme Sciences humaines dans le réseau collégial.  Par ailleurs, il est clair que, d’une manière générale, les sciences humaines constituent le parent pauvre de l’enseignement et de la recherche universitaires, étant donné le peu d’applications directes dans les entreprises… Un organisme capable de mobiliser, au besoin, les principaux acteurs du programme et qui crée une voix pour les sciences humaines constitue certes un atout non négligeable. Ceux qui ont à cœur les sciences humaines dans l’univers des sciences, le développement de ce programme et sa place dans les cégeps disposent désormais d’un outil permettant de veiller au grain… 
 
Concernant la ligne éditoriale de notre blogue, il est important de mentionner que les objets de réflexions pouvant être pertinents pour les membres du Réseau sont extrêmement nombreux. En plus des sujets portant sur le programme, les activités pédagogiques ou notre profession, tout ce qui concerne les sciences humaines peut faire l’objet de discussions! Les sujets sont donc pratiquement illimités.  Bien que la ligne éditoriale à privilégier soit surtout celle de l’analyse, reste que la confrontation des idées est grandement souhaitable!  Il n’existe d’ailleurs aucun groupe ou organisation dont les membres présenteraient des opinions unanimes sur tous les sujets… sauf peut-être dans le cas d’une secte… Il ne faut pas avoir peur de présenter des idées et d’en débattre. Ces échanges pourront parfois nourrir notre enseignement ou notre réflexion générale sur diverses questions de société. Ce type d’intervention sur la place publique est facilité par le Web 2.0… Profitons-en!  Il me semble que cela fasse partie de la nature même des sciences humaines de débattre et d’analyser. N’hésitez surtout pas à nous soumettre vos textes.  L’an dernier, nous avons maintenu un rythme élevé de publications… L’enthousiasme nous portait. Notre collègue Michel Huot a été particulièrement productif (et on l’en remercie). Cette année, si nous ne recevons pas davantage de textes en provenance du Réseau, le rythme des communications fluctuera selon l’inspiration et les disponibilités de l’exécutif. 
 
Le Réseau est soutenu par des bénévoles et il a besoin de renfort. Une journée d’étude et une assemblée générale ont été reportées à la suite de la grève étudiante de la session dernière. Espérons que la participation à cette journée, qui se tiendra probablement en janvier, sera à la hauteur de nos attentes. Nous souhaitons que le Réseau se développe, se renforce et que l’intérêt qu’il suscite grandisse. L’enjeu est important, il nous concerne et si nous n’assumons pas cette responsabilité,  personne ne le fera à notre place!!!

 Bonne rentrée et bon courage à nos collègues qui subissent encore les contrecoups de la grève de l’hiver dernier!  

 Claire Denis
Présidente de l’exécutif du RSHCQ
Enseignante  au Cégep de Sherbrooke

Aucun commentaire:

Publier un commentaire